Samedi 29 et Dimanche 30 Juin 2013 : les belettes à l'assaut de la Grande Lui

Publié le par fof74

Ca me va bien, les WE "belettes" ! Après les Dômes de Miage, on avait décidé de rempiler pour la Grande Lui, en passant par l'A Neuve.

 

Ce fut un WE où on a pu apprendre beaucoup sur les belettes (espèce répandue mais finalement mal connue !)

 

1/ la belette est tétue

 

P1100764et oui, parce que quand elle a décidé de sortir, elle sort, par vents et marées, ou plutôt pluie abondante (hum hum j'ai encore des doutes sur la fiabilité des prévisions suisses et de leur pseudo "quelques averses" sur la Fouly).

 

2/ la belette est relativement étanche

 

P1100769P1100767et oui, il pleut il mouille mais la belette tétue et coriace affronte la pluie sans rechigner et sans trop se tremper - enfin, en fait ça dépend de la sous espèce de belette - la belette skieuse étant plus étanche que la belette grimpeuse

 

 

P1100768

P1100770

 

3/ la belette a une vision progressive relativement moyenne

 

et oui, le refuge de l'A Neuve, d'un commun accord, n'avait pas l'air de beaucoup se rapprocher dans les derniers 400 m, pourtant on l'a au dessus de la tête et en ligne de mire pendant toute la montée

P1100775

 

4/ la belette a le contact facile

 

et oui, 2 belettes seules presque perdues dans la Hauuuuute Montagne, ça sympathise facilement avec 5 Mâles autrichiens guides ou aspirants guides à la langue germanique toujours aussi peu douce pour les oreilles. Robert', "Chamonix", "Chean-Glaude" et vos deux acolytes, on vous salue !! - on les auraient moins salué s'ils avaient ronflé toute la nuit mais tel ne fut pas le cas et en plus, notons le, ils ont eu la délicatesse et la galanterie de partager avec nous leur bouteille de vin

ce qui m'anène au constat

 

5/ la belette a l'humeur festive

 

surtout après un verre de vin et le génépi joyeusement offert par la gardienne

et oui, on a entendu des rires de belettes, que dis-je, des fous rires de belette à une heure où les alpinistes devraient être couchés... Mais, heu, d'abord, on étaient couchées, c'est juste qu'on était tordues de rire...

 

6/ la belette aime la neige, mais plutôt sur des skis

 

P1100783P1100782oui enfin, la belette skieuse, adore brasser la neige. (chut d'ailleurs faut pas trop le dire, mais cette sous espèce de belette a tendance à perdre quelques neurones supplémentaires tous les hivers, c'est l'effet "neige")P1100780

Mais quand la belette qui brasse commence à en avoir sous les genoux, de la fraiche, légère, déjà elle se dit gromgromgrom y sont où mes skis ??? et surtout, heu à pied, là maintenant tout de suite avec le soleil qui donne, la neige abondante est beaucoup moins sa copine

 

7/ la belette est courageuse mais pas téméraire

 

P1100789et oui, quand, sur la rampe de neige sur laquelle nous devions passer, un déclenchement de neige a emporté une belle coulée et mis à nu des caillasses dalleuse, les belettes, presque en coeur ont déclaré "moui, non, là, tu sais quoi, on se casse, et on va grimper"

 

P11007968/ la belette est multi activités !

 

et oui, car la belette skieuse a lancé l'idée d'aller tâter du rocher. La belette grimpeuse se débrouille très bien en tête dans un joli 5b tout tordu. et la belette skieuse, non sans efforts et moults cris de belette effrayée a réussi à monter jusqu'en haut !!

 

 

Alors oui on a buté.

Nous n'aurons pas grimpouillé dans du mixte sur l'arête, pas vu de l'autre côté de la Grande Lui mais... l'ambiance de ce cirque de l'A Neuve est simplement carrément magique. Le lever de soleil sur le Dolent et l'Amône restera certainement comme une des images phares de cet été.

P1100781

P1100788P1100791Quelle ambiance d'être seules au monde au milieu de tous ces géants plâtrés, avec le bruit incessant des purges de neige sur les pentes les plus raides.

Pas de regret, c'est ça aussi l'apprentissage P1100793de l'autonomie, savoir prendre de bonnes décisions.

 

Merci encore Pauline pour la WE partagé, qu'est-ce qu'on a rigolé !!!

 


Commenter cet article