Samedi 23 février 2013 : Coillu à Bordel, et haut du couloir Chauchefoin

Publié le par fof74

On prend les mêmes protagonistes qu'il y a deux semaines et on recommence pour ce samedi !

02 23 coillu 03Chris et moi sommes de la partie pour une belle sortie ski. Les prévisions météo n'étant guère engageantes (l'anticyclone perd du terrain et s'il fait beau en haut - très haut même - la grisaille est de mise en plaine et en moyenne montagne). Nous étions bien partants pour le Triangle du Reposoir en excellentes conditions cette saison mais trop long pour nos contraintes horaires respectives.
Avec la météo en berne, Chris me lance l'idée du Coillu, "bon sang mais c'est bien sûr", c'est exactement ça qu'il me faut ! avec encore la joie de me dire "héhé depuis le temps que le lorgne dessus !"

Il se trouve qu'en plus, à Comburce au départ, même s'il fait très froid -12°, nous sommes bel et bien au dessus de la grisaille et qu'il n'y a pas un seul nuage au dessus de nos têtes. La montée est plutôt à l'ombre (plutôt carrément à l'ombre même) mais on a le ciel bleu resplandissant au dessus de nos têtes et le soleil qui donne sur Merdassier et la combe de la Blonnière. Même le sommet de la Combe à Marion est au soleil.

 

02 23 coillu 04 Après une traversée de résidus de coulée plutôt scabreuse le Coillu est rapidement en face de nous. Cette entaille caractéristique - c'est le moins qu'on puisse dire - dans les flancs de l'Etale nous fait face et se dévoile au dernier moment. C'est pas la foule dedans, tant mieux ! 02 23 coillu 05

On est motivés à fond avec Chris ! Pour lui c'est du terrain connu, 4 fois qu'il vient là. Du coup, et bien, il se dit que c'est peut-être l'occasion de ne pas faire que le Coillu. Oui parce que c'est bien joli mais cette entaille esthétique donne au milieu d'une pente qui elle continue de monter, et se termine par la rampe Chauchefoin, le haut du couloir Chauchefoin. Le couloir Chauchefoin à l'Etale, m**** alors, même si ça devient une classique, c'est quand même pas rien. Le truc que j'ai vu passer bien souvent sur c2c ou skitour, avec des photos de cette fameuse rampe pas des plus tentantes, avec souvent reptation de la neige et/ou jolies plaques d'herbes au milieu de tout ça, au choix. Sauf que cette année, les conditions n'enneigement sont vraiment au top, et ça risque d'avoir une tête bien plus abordable.

02 23 coillu 07 

02 23 coillu 08J'ai plus trop le temps de penser à tout ça au milieu du Coillu quand on déchausse et qu'on met les skis sur le sac, parce la trace à pied, elle me fait dépenser suffisammment d'énergie pour avoi, à penser, en plus à une éventuelle descente du Chauchefoin !!!! Ca me calme bien même !! Au col, c'est la joie qui éclate, c'est si beau ! Le contraste en l'univers fermé et presque oppressant du Coillu et là l'ouverture vers d'autres horizons, Tournette, Bauges, Charvin... La pente du Chauchefoin. Vue comme ça, ça n'a rien de bien impressionnant.

 

 

02 23 coillu 10  02 23 coillu 11

On ne réfléchit même pas, d'un commun accord tacite, bien sûr qu'on continue !

C'est Chris qui me relaie à la trace devant et franchement, c'est beaucoup plus facile de monter à pied quand quelqu'un devant fait la trace !

Et petit à petit, toujous aussi enthoussiastes on arrive au terme de cette pente qui finit un peu dans un cul de sac, le sommet de l'Etale ça sera pour une autre fois !

Mais quel ravissemnt une fois là haut, Chris et moi on est vraiment mais vraiement contents !

02 23 coillu 12 

On se chauffe au soleil (ça change des -12° d'en bas, il fait presque chaud ici !), on admire les trace de la combe Foiroux en se disant qu'il faudra bien un jour où l'autre venir trainer nos spatules dans ce coin ! Et puis on chausse et on y va. Il y a déjà eu pas mal de passages, la neige est durcie sur le fond, c'est impecc pour ce type de pente, je préfère savoir sur quoi je pars et sur quoi j'atterris.

02 23 coillu 13Un virage et puis un autre et en fait tout s'enchaine bien, on arrive au passage un peu plus raide, un 45° en bonnes conditions, c'est bon cette pente surtout que là c'est pas expo pour deux sous, donc on est hyper sereins dans notre descente. Sincèrement j'ai descendu des trucs moins raides où je me me suis posée plus de questions que ça, là c'est du gateau !

 

On retrouve la faille du Coillu et on change d'ambiance ! Il y a juste la place de faire le virage, c'est super ludique, on se fait bien plasir dans cette descente un peu technique, c'est le pied de renouer avec un peu de pente dans ces conditions !!

 

02 23 coillu 15On rigole moins en bas du Coillu quand on se fait rattraper par le brouillard qui a décidé d'envahir à nouveau la moyenne montange. Brouillard qui arrive en même temps que les conditions de neige deivennent bien moins agréables. Des boules gelées piégeuses sous la couche de neige, et je me prends un beau gadin. Traitres !

J'y voit que dalle, j'ai horreur de ça skier dans la purée de pois. Hureusement on trouve quelques points de repères, des sapins en rive droite, et puis le chalet et puis on est sous la crasse. La neige redevient moins mauvaise, très tracée et bien dure en dessous, mais c'est largement skiable. Puis le chemin, petit boarder cross facile histoire de finir avec un peu de vitesse. on revient la tête sous le brouillard certes mais avec des étoiles plein les yeux et le bonheur d'avoir été chercher un peu de pente ;-) Encore une fois, merci Chris !!!

 

 

 

 


 

Publié dans ski de rando

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serge 02/03/2013 14:29

la vidéo ! la vidéo !
impressionné aussi

fof74 06/03/2013 22:17



la vidéo est en train de télécharger, demain sans doute publiée ;-)



ta p'tite manman 28/02/2013 11:05

ouh, impressionnant ce couloir ! J'voudrais pas dire mais... Coillu à Bordel, Chauchefoin, Merdassier, la Combe à Marion ??!! Drôle de pays là-haut !