Samedi 13 et Dimanche 14 Juillet 2013 : Dom des Mischabel, 4545 m...

Publié le par fof74

27 bishorn 3024 mai 2010 : Sommet du Bishorn 4153 m

"-Ah là là cette vue magnifique qu'on a depuis là, c'est fantastique. Le Weisshorn, et là en face c'est quoi, c'est pas le Dom des Mischabel ?

-Si, si

-Purée cette arête entre le Dom et le Täschhorn, là où Bérauhlt a chuté, impressionnante.

Ca doit être superbe de faire le Dom, mais quelle bavante...

-C'est clair, je me demande s'il vaut mieux y aller à pied qu'à skis.

-Bin..... à skis au moins tu te tapes pas l'horrible descente, ça fait combien, au moins 3000 m je crois ? Par contre tu te paies un portage de malade

-Ouais, y a à moitié une via ferrata pour monter au refuge je crois.

-Hmmmm, quand même.

-Mais bon, y a une belle voie qui monte là haut, l'arête du Festigrat, c'est pas très difficile en plus, tu pourrais le faire.

-Hmmmm, c'est sûr que 4545 m c'est quand même super tentant. Mais peut-être plus à pied qu'à skis..."

 

P110089714 juillet 2013, 8 h 35, sommet du Dom des Mischabel, Stéphane un peu essouflé me rejoint alors que je pleure d'émotion d'être là haut, si haut, jamais je n'avais été si haut !

Le sommet est là juste sous mes pieds au terme d'une ascension exemplaire, magnifique.

La veille, quelles n'étaient pas mes interrogations, serai-je capable ? Capable de monter les 1500 m jusqu'au refuge puis les 1600 m encore nous séparant du sommet et de pouvoir asumer la descente ensuite ? Capable de surmonter la "pente raide vers 3900" ? Capable de rejoindre la croix sommitale au bout de quelques mètres plus que vertigineux ?

Capable tout simplement de résister à l'altitude grandissante ?

 

P1100863P1100866J'ai eu tout loisir d'y penser lors de la montée au refuge, une belle montée assurément très efficace ! Ca n'arrête pas de monter, sans P1100867plat, ça ne fait que monter et grimper, crapahuter quelques câbles et échelles sur 400 m de dénivelée tout de même !

P1100868L'ârete du Festigrat apparait au refuge (récemment rénové et c'est très réussi).

Tout à coup il parait presque accessible ce sommet, je me dis que peut-être, oui, il faut y croire à la victoire !!!

 

 

P1100869

 

P1100870  P1100878

 

 

P1100881

Au coucher c'est l'impératif du repos qui prime, réveil à 2 h 25 et une longue journée qui nous attend.
P1100883Ah ce rituel du départ à la frontale (enfin quand les piles sont bien chargées, ce qui n'est pas mon cas aujourd'hui, au bout de 2 h la pauvre rendra l'âme, heureusement que la nuit sera doucement en train de céder la place au jour !!), la marche dans le noir, les lumières qui valsent, les arêtes qui commencent tout doucement à se faire distinguer, j'adore !!! Oui on arrivera en haut, sans aucun souci, j'y crois dur comme fer !P1100884

MG 7604Passage du festijoch, le terrain pourri que Stef n'aime pas mais qui moi ne me dérange pas. Du coup je le passe en tête, c'est bon pour le moral ! La grimpouille dans les cailloux péteux et la poussière à 5 h 45 du matin, c'est bon ça !!

Le soleil commence à illuminer le Weisshorn, le P1100887Cervin aussi sans doute, mais je dois l'avouer, je profiterai plus du paysage à la descente qu'à la montée, je ne suis concentrée que sur mes pas et mes efforts. Arrive la fameuse pente raide où MG 7600"bien des accidents arrivent par manque d'expérience de la cordée". Pour parer à tout problème j'ai emporté un piolet technique, et ça déroule de manière impeccable. Ca tue les chevilles et la pente n'est presque pas assez raide pour être bien positionnée sur les crampons, mais ça passe trnaquille. Belle ambiance aérienne à deux pas d'énormes séracs. Des cailloux, une arête large mais bien pentue, la difficulté n'est pas énorme mais on ne relâche pas la resssion.

P1100890

 


P1100894MG 7606Le soleil nous atteint aussi, et à vue de nez, on doit avoir bien dépassé les 4000 m. Je rayonne, je suis vraiment dans mon élément.

Je suis passée devant et j'ai une niaque d'enfer, je n'ai qu'un mot d'ordre : on ne traine pas, on marche, on s'arrête plus, on y va et viiiiiiiiiite !!! Une pause s'impose pour mettre quelques couches en plus, le vent n'est pas très fort mais il est glacial.

La voie normale est visible sur la gauche, ça veut que, c'est dingue on est à 4400, c'est ça ??? Ca veut dire que le sommet est proche si proche, une dernière pente un peu raide avec une bonne trace mais des pas de géant et oui enfin le sommet.

 

 

P1100896

 

P1100900  P1100901

 

 

La descente sera à la hauteur de nos espérances, enfin en fait non, elle ne fut même pas si terrible que ce à quoi on s'attendait.

P1100903P1100904Presque 9 h tout de même, entre pente de neige où les cuisses chauffent bien ; balade plus calme sur le glacier sous le Nadelgrat bien fréquenté et sous les séracs menaçants de la face nord ; à attendre aussi dans les embouteillages de la descente en rappel du Festijoch ; à faire quelques pauses pour P1100909P1100912reposer les pieds au soleil et à profiter, quand même, de la vue extraordianire du secteur sur tous les 4000 du Valais ; à descendre jusqu'au refuge en se disant "punaise, j'ai déjà les genoux et les pieds qui chauffent, on a juste fait la moitié et il reste encore 1500 m à descendre..." ; et à déconnecter le cerveau P1100915surtout sous le refuge pour ne pas trop souffrir. heureusement qu'il y a les câbles et les échelles, ça fait beaucoup plier les genoux, mais ça préserve les pieds ! A la fin de la descente je lorgnais sur la montre toutes les 10 minutes "plus que 500 m, une heure et c'est bon, allez, 400 m et c'est dans la poche, restent plus que 320 m, on y est presque, aaaaaaahhhhhhh 200 m j'en ai maaaaaaarre, puis les rues de Randa, le parking, la voiture, finalement c'était pas si pire, mais dis, on était vraiment là haut à 4545 m il y à 9 h ?????" P1100916

 

 

 


 

 

Commenter cet article

ta p'tite manman 19/07/2013 18:55

Magnifique exploit et photos ! Le Mt-Blanc, c'est donc dans la poche ?? Et cette tant rêvée Aiguille Verte, c'est possible un jour ? Chapo !

fof74 19/07/2013 18:59



ah non l'Aiguille Verte ça c'est pas possible. Et autant la montagne est magnifique, autant ses voies d emontée classiques ne me disent en fait rien.... Le Mont Blanc, hum hum, j'y songe !!!!