Lundi 22 & Mardi 23 août 2011 : Les loulous découvrent 1/ un refuge et 2/ les longs vallons des Ecrins

Publié le par fof74

Je marche. On a dépassé le refuge depuis longtemps. On a pris un belle pause picnic d'ailleurs ! Il fait chaud. Après le refuge on est montés encore, dans une pente où l'herbe a cédé la place à un univers plus minéral. Depuis le début de ce séjour dans les Ecrins, oui, je me rends compte que c'est un beau secteur à caillou ici !

Mais là, je commence à paniquer. J'ai fait mes calculs. On est quelque part dans l'après midi. Le lac des Bèches était à presque 700 mètres de montée du refuge. Je trouve que ça fait beaucoup pour une journée. Du haut de mes 11 ans, c'est mon premier vrai séjour en montagne, nous avons passé 15 jours dans le Queyras et là nous voilà dans ce froid et austère massif des Ecrins. J'adore marcher en montagne. C'est une révélation ces vacances ! Mais là, je panique. Jamais on ne pourra monter au lac, redescendre ensuite jusqu'au refuge et enfin récupérer la voiture avant le coucher du soleil. J'ai peur de rester coincée de nuit dans les montagnes. Je ne veux plus avancer. Panique totale à bord. Je veux descendre maintenant, tout de suite.

Après consultation des "grands", oui on descend. Je suis soulagée. J'en connais un qui serait bien parti seul là haut et redescendu aussi solitaire et qui doit être bien frustré de n'avoir pas découvert ce petit lac. Nous arriverons bien avant que le soleil ne décline à la voiture. On ne saura jamais si, oui ou non, la nuit nous aurait rejoints si nous avions décidé de continuer....

 

 

21 ans après, je me souviens toujours du lac des Bèches et du refuge de la Lavey, qui était notre objectif de départ car "facilement accessible avec des enfants". Je me souviens vaguement que l'accès au refuge est effectivement aisé, car sans grande dénivelation, au bout d'un joli vallon typique de l'oisans. Alors cette année, j'ai bien envie de les emmener là haut, mes loulous.

08 22 lavey montée 03

08 22 lavey montée 06Partir une nuit en refuge avec eux. Assister à la descente du soleil, à l'ombre envahissant l'espace. Partager une soirée dans ces batisses du bout du monde. Prendre le petit dej les cheveux tout ebouriffés, et dès la porte franchie être encore et toujours dans les montagnes. Partir dans la fraicheur et sentir le soleil prendre sa place et réchauffer les couleurs et l'air ambiant. S'éloigner de la civilisation une journée complète. Oui, je voulais connaitre tout ça avec mes garçons.

08 22 lavey montée 08

 

Petit Bonhomme est le gardien de la carte !

 

 

Ce que j'avais juste oublié dans mes vieux (!) souvenirs c'est le départ en descente (que du coup il faut bien remonter au retour.....) et surtout la longueur infinie de ce vallon de la Lavey.

 

08 22 lavey montée 15Ah on aura eu des "je suis fatigué" surtout de la part de Petit Bonhomme ("troupignette" pour les intimes ;-) ) et cela quasiment dès le départ ! Zian non plus n'était pas des plus en forme... Alors comme d'habitude, on aura rusé, parlé, raconté des histoires, pris notre temps - ça pour prendre notre temps, on a pris notre temps !!! On les aura portés un peu, mais pas trop parce qu'ils commencent à être lourds les bougres ! On les aura encouragés, ils se seront improvisés gouteurs de framboise tout le long du chemin (et il y en avait un paquet, de framboisiers !).

 

08 22 lavey montée 23

 

 

On sera passés par le Pont des Romains, la maison des lutins, la caverne de l'ogre qui faisait pipi (ou  comment faire croire n'importe quoi à n'importe qui avec un simple tuyau de captage d'eau percé !), le chemin des framboisiers, la porte des Ecrins, l'ultime montée infernale et enfin, ouf, le refuge !!! Ouf, oui, parce que le vallon il est interminable ! On la voit de loin la butte derrière laquelle se cache le refuge, mais il faut bien du temps pour y accéder quand on a 4 ans et des jambes petites comme ça ;-)

08 22 lavey montée 18

 

Arrivée dans le Parc des Ecrins

 

08 22 lavey montée 28

08 22 lavey montée 22                                      

 

Quand je vous dis qu'il se sont gavés de framboises !                                                          Sauvés, voici le refuge !

 

 

08 22 lavey soirée 01Au refuge, j'hésite. Oui, j'ai envie de partir à la découverte de ce fameux lac des Bèches, mais je sens que ça collerait mal avec l'humeur des garçons déjà un poil raleurs ces temps ci ... Je tarde à me décider, le temps fera son affaire, il sera trop tard ensuite. Nous partagerons donc des moments simples dans la superbe pelouse de refuge. Une invitation au farniente face aux glaciers qui se réduisent à peau de chagrin.

 

08 22 lavey soirée 06  08 22 lavey soirée 14

 

08 22 lavey soirée 17Petit Bonhomme, trop fatigué de sa journée, s'endormira dans mes bras sans avoir rien mangé ni du gouter ni du diner, et après un vague sursaut au coucher dans le dortoir, cherchera ma main durant toute la nuit (et oui, il fait bien noir dans le dortoir !)

Zian lui, trouvera que "c'est trop bien un dortoir de 12 où on est que 4" ! Il y a de quoi s'étaler !!!

 

 

Au matin, le soleil n'est pas encore dans le vallon quand nous repartons. Des marmottes sifflent mais impossible de les voir, les coquines. Des chamois sont présents, mais un peu trop loin pour que les loulous les voient vraiment bien.

 

08 23 lavey descente 13La descente se passe plutôt bien, et dans la dernière partie raide, Zian apprend à poser ses pieds correctement pour faire le moins d'efforts possibles et que ça soit moins fatiguant. Nous craignons la remontée au parking sous la chaleur (il est midi). J'essaie de faire diversion. Ca marche un temps mais pas pour toute la montée. Stef se charge alors de baudet n°2 aors que je monte tranquille avec Zian. 08 23 lavey descente21Une fois arrivés à la voiture, on est tous contents ! la sieste est amplement méritée !!!!!

 

Bravo les garçons !

 

08 23 lavey descente 16

pour monter à la Lavey, suivez le guide link

Publié dans loulous en montagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ta p'tite manman 21/09/2011 15:31


est-il besoin de dire que mes souvenirs sont là aussi ? Tu n'avais "que" 11 ans.. et les p'tits lous eux ? Sont déjà des p'tits champions ! Je te pique la très très belle photos où vous êtes de
dos.. magnifiques !